PROJECTIONS PASSEES

DOC & DOC // ENTRE DEUX RIVES

17 SEPTEMBRE 2016 A L'ESPACE DIAMANT

En partenariat avec SOS Méditerranée

 

A la fois lien et séparation entre les terres qui les bordent, la Méditerranée et l’Atlantique sont aujourd’hui le tombeau de milliers de réfugiés et de migrants. Deux cinéastes Gianfranco Rosi Fuocoammare et Idrissa Guiro Barcelone ou la mort ont filmé, chacun, l’une des deux rives. Au milieu, l’Aquarius, un bateau affrêté par l’association SOS Méditerranée, tente de sauver des vies.

18h15: BARCELONE OU LA MORT

De Idrissa Guiro (2008, 51’, France/Sénégal)

Rejoindre l'Europe, coûte que coûte. Tel est l'unique horizon de la jeunesse de Thiaroye, ville côtière proche de Dakar, depuis que les chalutiers étrangers ont commencé à épuiser le poisson des côtes, privant de travail et de ressources la population locale. Chaque année, des milliers de jeunes hommes quittent leur pays en s'entassant sur de frêles pirogues à destination des îles Canaries. Au cours de ce long voyage, beaucoup trouvent la mort…

 

Prix corsica.doc 2008

Films suivis d’un débat avec Sophie Rahal, administratrice de SOS Méditerranée

20H15 FUOCOAMMARE// AVANT-PREMIERE

De Gianfranco Rosi (2016, 109’, France)

Samuele a 12 ans et vit sur une île au milieu de la mer. Il va à l'école, adore tirer et chasser avec sa fronde. Il aime les jeux terrestres, même si tout autour de lui parle de la mer et des hommes, des femmes, des enfants qui tentent de la traverser pour rejoindre son île. Car il n'est pas sur une île comme les autres. Cette île s'appelle Lampedusa et c'est une frontière hautement symbolique de l'Europe, traversée ces 20 dernières années par des milliers de migrants en quête de liberté.

 

Le film a remporté l’Ours d’Or à la Berlinale 2016.

Tarif plein: 6€. Ajaccio culture et membres Corsica.Doc: 5€. Chômeur, - de 25 ans et RSA : 4€.

 PROJECTIONS DIVERSES 2015/2016

DOC & DOC// VIVE LA LIBERTE DE LA PRESSE !

LE 25 MARS

A L'ESPACE DIAMANT

Deux portraits de presse : El Watan, quotidien d’information algérien indépendant et The New York review of books, la grande revue culturelle new-yorkaise.Deux films remarquables qui témoignent de l’enjeu démocratique et intellectuel que représente la presse indépendante. Outre le film de Malek BensmaÏl, "Contre-pouvoirs", sera présenté un film du cinéaste états-unien Martin Scorsese, "50 year argument" sur la revue "The New York review of Books".Le cinéaste algérien Malek Bensmaïl sera à l'Espace Diamant d'Ajaccio le vendredi 25 mars à 18h15 pour présenter son film "Contre-Pouvoirs", sur le quotidien El Watan. Un hymne à la presse libre comme outil de démocratie.

CONTRE-POUVOIRS

Malek Bensmail

18h15

2015, 97’, France/Algérie

En 2014, Malek Bensmaïl a posé sa caméra au sein de la rédaction du célèbre quotidien indépendant algérien, El Watan, nécessaire contre-pouvoir à une démocratie vacillante, à l’heure où Bouteflika s’apprête à briguer un quatrième mandat. Une rencontre avec celles et ceux qui font le journal, leurs doutes, leurs contradictions, leur souci permanent de faire, depuis 25 ans, un journal libre et indépendant. Et ce, en dépit des pressions et des menaces.

En présence du réalisateur, Malek Bensmaïl.

THE 50 YEAR ARGUMENT

Martin Scorcese & David Tedeschi

2014, 95’, Etats-Unis

La New York Review of Books a été créée en 1963. Elle regorge d'articles sur la littérature et la culture, mais aussi sur l'économie et les sciences. Ses textes polémiques font de la NYRB une institution sans compromis, au cœur des débats culturels ou politiques. Scorsese recrée cette odyssée de l'écrit et de la pensée à travers images d'archives et scènes tournées dans les locaux de la revue, retraçant l'histoire et la naissance des articles écrits au fil du temps par Susan Sontag, Václav Havel ou encore Michael Chabon. Le tout au son de la musique de Miles Davis ou d'Ella Fitzgerald, chers au réalisateur.

PROJECTIONS PASSEES

DOC & DOC // HOMMAGE A LA CINEASTE CHANTAL AKERMAN

5 MARS 2016

A L'ESPACE DIAMANT D'AJACCIO

Hommage à Chantal Akerman, cette grande cinéaste disparue à l'automne dernier, avec son dernier film, No home movie, accompagné de Letters home. Deux tête-à-tête bouleversants entre mère et fille.

NO HOME MOVIE

18h15

2015, 115’, Belgique, couleurs. « Parce que ce film est avant tout un film sur ma mère, ma mère qui n'est plus.Sur cette femme arrivée en Belgique en 1938 fuyant la Pologne, les pogroms et les exactions. Cette femme qu'on ne voit que dans son appartement.Un appartement à Bruxelles. Un film sur le monde qui bouge et que ma mère ne voit pas. »(Chantal Akerman)

 

LETTERS HOME

Chantal Akerman

21h00

1986, 104’, France, couleurs. Le 11 février 1963, Sylvia Plath, poétesse américaine, trente ans, se donne la mort. Une longue et minutieuse correspondance la reliait jusque là à sa mère. François Merle avait monté un spectacle en 1984 autour de cette correspondance, une cantate à deux voix où celle de la mère et celle de la fille se confondaient, se répondaient, se séparaient ou se cherchaient. Chantal Akerman a suivi ce chemin, de la folie à la mort, un chemin constamment balisé par cet échange de voix fragiles, où se dit la difficulté d’écrire, les douleurs et les bonheurs de la vie d'amante et de mère. (Antoine de Baecque, Cahiers du cinéma, septembre 1987)

En présence de Claire Atherton, monteuse de chacun des deux films.

CARTE BLANCHE// CORSICA.DOC

LE 17 MARS

A L'ESPACE DIAMANT D'AJACCIO

TOTO ET SES SOEURS

Alexandre Nanau

 

La chronique d'un enfant rom tiraillé entre ses oncles junkies, ses soeurs fragiles et sa mère nuisible... un formidable portrait signé Alexander Nanau.

 

 

PRIX CORSICA.DOC 2015

UN ENDROIT POUR TOUT LE MONDE

Angelos Rallis & Hans-Ulrich Gossl

diffusé sur Via Stella en février et mars 2016

Le documentaire Un endroit pour tout le monde, réalisé les cinéastes Angelo Rallis et Hans-Ulrich Gössl, sera diffusé sur Via Stella le 21 février à 2h12' (du matin!), puis le 2 mars à 1h51' du matin, et enfin le 10 mars à 15h12' (l'après-midi).

 

Ce film, primé lors de l'édition 2015 de Corsica.Doc explore la géographie humaine d’un village Rwandais deux décennies après le génocide. Survivants et meurtriers y vivent à nouveau côte à côte et la nouvelle génération grandit dans une société traumatisée, où un fragile processus de réconciliation est à l’oeuvre. Filmé sur quatre ans, il dresse le portrait de Tharcisse et Benoîte, deux jeunes Rwandais tiraillés entre amour et haine, désir de vengeance et pardon.