LES INVITES DE LA THEMATIQUE "NATURE"


Lisa Reboulleau, réalisatrice d’Ultimu sognu

Après des études en sciences humaines et sociales, Lisa Reboulleau a étudié le cinéma et s’est spécialisée dans le cinéma documentaire. Depuis 2011, elle développe une pratique de cinéaste en lien avec les images d’archives.En parallèle de son travail de réalisatrice, elle travaille pour diverses structures qui défendent un  cinéma documentaire exigeant, notamment le FIDMarseille et la société de production Les Ecrans du Large.


Eugénie Michel Vilette, productrice d’Ultimu sognu

Eugénie Michel Villette initie l’activité des Films du Bilboquet en 2014. Depuis elle y a produit une quinzaine de films tels que A Mansourah, tu nous as séparés (Vision du réel, Idfa, JCC) Tinselwood (Berlinale, FID), Chaque mur est une porte (Cinéma du Réel), ou L'Ultimu sognu (Doclisboa, Dok Leipzig, Ji.lhava, Viennale, Torino, IFFR, Corsica doc). 


Rugilè Barzdziukaité, réalisatrice d’Acid forest

Rugilė Barzdžiukaitė est réalisatrice, metteuse en scène de théâtre et artiste visuel. Son documentaire Acid Forest a été créé et récompensé au Festival international du film de Locarno, entre autres, et circule largement dans les festivals de cinéma du monde entier. Rugilė est lauréate du Lion d'Or du meilleur pavillon national de la Biennale des Arts de Venise en 2019, pour l'opéra contemporain "Sun & Sea (Marina)", co-créé avec Vaiva Grainytė et Lina Lapelytė.


LES INVITES DE LA CARTE BLANCHE A EURODOC


 

Saeed al Batal, co-réalisateur de Still recording

Né à Tartous en Syrie en 1988, Saeed Al Batal est journaliste, photographe et cinéaste. Il anime de nombreux stages de photographie et de reportage. Reporter radio sur le conflit syrien pour des agences et institutions à travers le monde, Il est l'un des fondateurs de la galerie en ligne Sam Lenses et du projet Humans of Syria. Il a travaillé comme journaliste pour des radios telles que NPR et Denmark Radio (DR). Auteur des plusieurs publications sur la politique de Syrie et sur le cinéma, il est également réalisateur de courts métrages et des clips vidéo.


Milad Amin, cameraman sur Still recording

Artiste / cinéaste basé à Berlin, a étudié les Beaux-Arts à Damas pour devenir sculpteur, mais la révolution en Syrie a changé sa trajectoire.

Après avoir travaillé comme graphiste et concepteur Web il a travaillé comme photo-journaliste, et pendant ce temps il tournait pour le film "Still Recording" réalisé par Saeed Albatal et Ghiath Ayoub. En 2015, Milad a commencé à travailler en tant que rédacteur indépendant sur de nombreux projets, notamment l'ONG Care, le Goethe Institute et The Legal Agenda in Lebanon.

Milad a réalisé son premier court métrage, «Hide The Phone», produit par le Syria Mobile Film Festival (2016). Son deuxième court métrage, «Land of Doom», qui a décroché sa première mondiale au «Forum Expanded» Berlinale 68e Festival international du film de Berlin 2017


LES INVITES DE LA COMPETITION


Giovanni Benini, co-réalisateur de Marana

Diplômé en cinématographie à Zelig, école de documentaire, télévision et nouveaux médias. Son premier moyen métrage Pour ceux qui veulent tirer a été montré en avant-première à Visions du Réel en Suisse. Marana est son premier long métrage.

 


Lorenzo Bianchi, producteur de Celle qui manque

Lorenzo Bianchi crée la Société Acéphale en 2015 pour produire son film de film d’études, Le petit. Avec son associé Anthony Lapia, il défend des œuvres de cinéma sans limites de format, de la fiction au documentaire de création, du film expérimental aux formes hybrides. Sa première production de long-métrage, Celle qui manque a été présenté en première mondiale au Cinéma du Réel 2020.

 


Diane-Sara Bouzgarrou, co-réalisatrice de The last hillbilly

Diane Sara Bouzgarrou et Thomas Jenkoe vivent et travaillent ensemble à Lille.

Le travail de Diane Sara Bouzgarrou est peuplé de personnages hantés par la solitude et exilés à

l’intérieur d’eux-mêmes. À la fois bruts et sensibles, ses films explorent des moments de rupture et de

retour vers la lumière. Son précédent film, Je ne me souviens de rien, a été diffusé en festivals

 (Cinéma du Réel, Torino Film Festival, RIDM). The Last Hillbilly est leur premier long-métrage.

 


Roxanne Gaucherand, réalisatrice de Pyrale

Roxanne Gaucherand est née à Montélimar en 1991. Elle obtient un master en

réalisation à l’INSAS de Bruxelles. Sa recherche fiction et documentaire s’inscrit

dans la création de personnages fragiles évoluant dans des univers entre réalité et

fantastique. Elle réalise aussi des clips musicaux pour des artistes et travaille en tant

qu’assistante à la réalisation.


Quentin Laurent, producteur de Aswang

Géographe  de  formation, Quentin  Laurent découvre  le  cinéma  par  la réalisation de documentaires scientifiques en Afrique. En  2015, il crée  les  Films  de  l’œil  sauvage  avec  Frédéric  Féraud.  La société  produit  essentiellement  du documentaire  de  création à  l'international pour  la  salle,  les  festivals  et  la télévision. Quentin Laurent a notamment  produit ou co-produit Kinshasa   Makambode   Dieudo  Hamadi   (Berlinale 2018), Overseas de  Soa  Yoon  (Locarno  2019), Aswang d’Alyx Arumpac (Primé à l’IDFA en 2019). Diplômé  d’Eurodoc  en  2016, et  du  Berlinale Talent  en  2019, il intervient régulièrement comme formateur et consultant en production.

 


LES INVITES DE LA COMPETITION


Damien Pelletier-Brun, réalisateur d’Allure sylvestre

Formé à l’anthropologie autant qu’aux arts visuels, Damien Pelletier-Brun conçoit le cinéma comme un artisanat fait main. Dans son travail, il traite du contrôle, du rapport à la nature et à l’environnement, de la porosité, souvent à la recherche de narrations diapositives pour raconter une situation, un contexte et les enjeux et relations qui s’y déroulent.


Michele Pennetta, réalisateur de Il mio corpo

Né en Italie en 1984, Michele Pennetta a obtenu un Master en réalisation à la Haute École d’Art et de Design de Genève. En 2013, il réalise ‘A iucata qui remporte le Pardino d’Oro à Locarno, puis son premier long métrage Pescatori di Corpi, sélectionné au 69ème Festival de Locarno. Son deuxième film, Il mio corpo, est sélectionné au Festival Vision du Réel, ainsi qu’au Festival de Cannes dans la programmation ACID en 2020.

 


Julie Perreard, réalisatrice de Portrait de campagne : Paul Quastana (Hors compétition)

Julie Perreard débute dans le cinéma comme monteuse avant de se diriger vers la réalisation, et se forme aux ateliers Varan puis au G.r.e.c. Quastana, portrait de campagne(s)" est son premier long-métrage documentaire

 


Julia Pinget, réalisatrice de Afterwork

Julia Pinget a étudié l’Histoire et le Cinéma à Marseille. Dans son travail documentaire, elle s’intéresse à l’histoire des lieux. En parallèle, elle participe à la programmation du festival Les Inattendus, à Lyon. Elle mène également un travail de création sonore, sous la forme radiophonique. After Work est son second long métrage documentaire.

 


Davide Provolo, co-réalisateur de Marana

Davide Provolo est né à Vérone (Italie) en 1982. Son travail se concentre sur l'étude de la photographie analogique, travail pour lequel il participe à des expositions collectives et personnelles.

 


Camille Varenne, réalisatrice de Blakata

Camille Varenne vit et travaille à Clermont-Ferrand. Après sa formation à l’École Supérieure d'Art de Clermont Métropole, elle se forme à la réalisation documentaire au Burkina Faso à l'Institut Imagine de Ouagadougou.