CAPOLAVORI! Les grands documentaires italiens

Cette rétrospective a pour ambition de donner un aperçu le plus large possible du cinéma du réel italien. On y retrouve les maîtres du cinéma italien (Rossellini, Fellini, Pasolini, Moretti), des documentaristes remarquables (De Seta, Mangini, Piavoli, Gianikian/Ricci Lucchi), des figures-clés de ces dernières années (Rosi, Marazzi) et des jeunes talents (Francioni et Cheng, Picarella). L’Italie vue par…

LISTE DES FILMS

 

 

 

 

 

 

Il Mondo perduto de Vittorio de Seta

 

Le Monde perdu regroupe dix court métrages tournés dans le Sud de l’Italie entre 1954 et 1959. Ces films nous donnent accès à un monde dont il ne reste guère que quelques traces aujourd’hui.

India, Matri Bhumi de Roberto Rossellini

 

Quatre histoires dressent un panorama de la vie et des habitants de l’Inde: un film extraordinaire de simplicité et d'intelligence.

 

Sopralluoghi in Palestina de Pier Paolo Pasolini

 

Film à mi-chemin entre le carnet de voyage et la réflexion intérieure : Pasolini sur les traces du Christ dans la Palestine des années 60.

 

Block-notes di un regista de Federico Fellini

 

Essai-documentaire et film autobiographique, vrai journal intime où, à l'instar de ses films de fiction, Fellini nous plonge dans un univers qui oscille constamment entre rêve et réalité. 

 

Essere donne 

 

Ce moyen métrage, réalisé sur commande du Parti communiste italien, analyse la difficile condition des femmes, prises entre travail et patriarcat, tant au Nord qu’au Sud de l’Italie. 

 

L’Aggettivo donna

 

L’Aggetivo donna est le premier documentaire féministe italien. Un appel pour la libération femmes de toutes les prisons réelles et imaginaires.

 

Il pianeta azzurro

 

Un poème visuel novateur qui propose une expérience du regard inédite sur la Nature, le Temps et l’Homme.

 

 

 

D'amore si vive de Silvano Agosti

 

L'amour, la tendresse et la sexualité : une recherche sur la nature humaine se transforme pour nous, spectateurs conviés au partage, en une bouleversante expérience.

 

La Cosa de Nanni Moretti

1990 : Le Parti Communiste Italien va changer de nom. Nanni Moretti filme ce tournant historique dans l’histoire politique italienne en donnant la parole aux militants.

 

Boatman de Gianfranco Rosi

 

Vision impressionniste de Bénarès, la ville sainte du Gange, construite autour du personnage central d’un batelier.

 

Un'ora sola ti vorrei

 

« Ce film est là pour ça : reconstruire le visage de ma maman, à travers le montage des films réalisés par mon grand-père. Une façon de la faire revivre. De la célébrer, aussi. En me souvenant d'elle. »

 

 

 

Pays barbare de Yervant Gianikian & Ricci

 

Par un couple de cinéastes unique, un montage somptueux d’images d’archives oubliées qui interroge la mémoire et le pouvoir.

 

 

 

 

 

Tomba del tuffatore

 

Ce film remarquable interroge la beauté mélancolique de la côte amalfitaine, un lieu victime de l’attraction qu’il provoque.

 

Triokala

 

Dans un coin perdu du monde, à l'extrême Sud de la Sicile, se dressait la ville de Triokala (« les trois belles choses »)...