PROJECTIONS 2014/2015 HORS FESTIVAL

PROJECTION

A l'occasion de l'anniversaire du multiplexe L'Ellipse cinéma Corsica.Doc présente un film qui fut programmé à Corsica.Doc.

CINEMA DE L'ELLIPSE D'AJACCIO

12 DECEMBRE 2015

PAULINE S'ARRACHE

Emilie Brisavoine

A L'ESPACE DIAMANT

EN OCTOBRE 2015

En avant-première en présence de la réalisatrice

 

88’, 2015, France. Producteur : Bathysphère production. Distributeur : Jour2fête. Sélection ACID (Cannes 2015). Sortie en salles le 23 décembre 2015

 

Ça commence comme un conte de fées : il y a une reine, un roi et leurs beaux enfants, Pauline, Anaïs et Guillaume.
 Mais c’est plus compliqué, plus punk, le roi porte des talons aiguille, la reine veut rattraper le temps perdu, leurs héritiers se rebellent.
 Rien ne va plus, Pauline s'arrache.

« Pauline s’arrache est un documentaire qui nous amène au cœur de la vie mouvementée de Pauline, 15 ans, filmée par sa demi-sœur, Emilie Brisavoine. Pauline, la benjamine est la seule qui est restée vivre chez leurs parents atypiques : la mère, ancienne reine de la nuit, tombée amoureuse d’un jeune homme travesti, son père. La cohabitation entre Pauline et sa famille est explosive (…) C’est un film tourbillon, où les lignes se déplacent sans cesse. Sa force est de ne jamais laisser le spectateur au repos… » (l’ACID)

PROJECTION

A L'ESPACE DIAMANT

12 NOVEMBRE 2015

EDGAR MORIN, CHRONIQUE D'UN REGARD

Celine Gailleurd & Oliver Bohler

 

81’, 2014. Dans ce film, le grand philosophe et sociologue Edgar Morin revient sur la place essentielle que l’étude du cinéma a joué dans sa vie et dans sa formation d’intellectuel, jusqu’à la réalisation en 1960, avec Jean Rouch, du film Chronique d’un été. Un film qui bouleversa l’histoire du cinéma, tant documentaire que de fiction.

 

DOC & DOC// LES MILLE ET UNE NUITS

Un film en trois actes de Miguel Gomes

A L'ESPACE DIAMANT

11-12 SEPTEMBRE 2015

Un conte documentaire en trois films sur le Portugal contemporain. Partant de faits divers réels, le cinéaste portugais conte avec panache la crise qui frappe les peuples d’Europe et du Portugal. Une farce, une fable, une fresque… un film événement qui porte une autre lumière, poétique et politique, sur le monde d’aujourd’hui.

L’INQUIET

11 SEPTEMBRE 2015

 

125’, 2015. Où Schéhérazade raconte les inquiétudes qui s'abattent sur le pays :« Ô Roi bienheureux, on raconte que dans un triste pays parmi les pays où l'on rêve de baleines et de sirènes, le chômage se répand. En certains endroits la forêt brûle la nuit malgré la pluie et en d'autres hommes et femmes trépignent d’impatience de se jeter à l'eau en plein hiver. Parfois, les animaux parlent, bien qu’il soit improbable qu’on les écoute. Dans ce pays où les choses ne sont pas ce qu'elles semblent être, les hommes de pouvoir se promènent à dos de chameau et cachent une érection permanente et honteuse ; ils attendent qu’arrive enfin le moment de la collecte des impôts pour pouvoir payer un dit sorcier qui… ».Et le jour venant à paraître, Schéhérazade se tait.

LE DESOLE

12 SEPTEMBRE 2015

 

131’, 2015. Où Schéhérazade raconte comment la désolation a envahi les hommes :« Ô Roi bienheureux, on raconte qu'une juge affligée pleurera au lieu de dire sa sentence quand viendra la nuit des trois clairs de lunes. Un assassin en fuite errera plus de quarante jours durant dans les terres intérieures et se télétransportera pour échapper aux gendarmes, rêvant de putes et de perdrix. En se souvenant d'un olivier millénaire, une vache blessée dira ce qu'elle aura à dire et qui est bien triste ! Les habitants d’un immeuble de banlieue sauveront des perroquets et pisseront dans les ascenseurs, entourés de morts et de fantômes, mais aussi d’un chien qui… ».Et le jour venant à paraître, Schéhérazade se tait.- « Quelles histoires ! C’est sûr qu’en continuant ainsi, ma fille va finir décapitée ! » – pense le Grand Vizir, père de Schéhérazade, dans son palais de Bagdad.

L’ENCHANTE

12 SEPTEMBRE 2015

 

125’, 2015. Où Schéhérazade doute de pouvoir encore raconter des histoires qui plaisent au Roi, tant ses récits pèsent trois mille tonnes. Elle s’échappe du palais et parcourt le Royaume en quête de plaisir et d'enchantement. Son père, le Grand Vizir, lui donne rendez-vous dans la Grande Roue. Et Schéhérazade reprend :« Ô Roi bienheureux, quarante après la Révolution des Oeillets, dans les anciens bidonvilles de Lisbonne, il y avait une communauté d’hommes ensorcelés qui se dédiaient, avec passion et rigueur, à apprendre à chanter à leurs oiseaux... ». Et le jour venant à paraître, Schéhérazade se tait.

DOC & DOC//HOMMAGE A ANDRÉE DAVANTURE

Andrée Davanture est décédée en juillet dernier. Elle fut la monteuse et productrice de nombre de films, accompagnatrice généreuse de cinéastes venus d’Afrique, du Portugal, d’Algérie… C’est avec le film d’un cinéaste iranien, film qu’elle a monté en 2010, que nous souhaitons lui rendre hommage. En présence de sa fille Claire Davanture, de sa sœur Noelle Vincensini et du cinéaste Mehran Tamadon.

A L'ESPACE DIAMANT D'AJACCIO

09 FEVRRIER 2015

IRANIEN

Mehran Tamadon

En avant-première

 

105', 2014. Le réalisateur réussit à convaincre quatre mollahs, partisans de la République Islamique d’Iran, de venir habiter avec lui pendant deux jours. Dans ce huis clos, les débats se mêlent à la vie quotidienne pour faire émerger cette question : comment vivre ensemble lorsque l’appréhension du monde des uns et des autres est si opposée ? La liberté, la religion, la place de la femme sont autant de sujets de discorde, mais toujours dans une ambiance étrangement détendue…

2014 : Festival international du film de Berlin

2014 : Cinéma du réel - Paris (France) - Grand Prix

2014 : Visions du réel - Nyon (Suisse) - Prix Buyens-Chagoll

BASSIDJI

Merhan Tamadon

94’, 2010. « Pendant près de trois ans, j’ai choisi de pénétrer au cœur du monde des défenseurs les plus extrêmes de la République islamique d'Iran (les bassidjis), pour mieux comprendre les paradigmes qui les animent. Iranien habitant en France, athée et enfant de militants communistes sous le Shah, j’ai tout pour heurter les convictions de ceux qui respectent les dogmes du régime. Un dialogue se noue pourtant. Mais jusqu’où nos convictions respectives sont-elles prêtes à s’assouplir pour comprendre qui est l’autre ? » (Mehran Tamadon)

 

 

 

 

En présence du réalisateur

PROJECTION CINEMA ELLIPSE

A L'ELLIPSE CINEMA

23 MARS 2015

TAXI TEHERAN // PRIX OURS D'OR BERLIN

Jafar Panahi

Un film d’une grâce et d’une force remarquables que CORSICA.DOC a le plaisir de montrer à Ajaccio.

 

Condamné par la justice iranienne en 2011 à six ans de prison et vingt ans d’interdiction de filmer, de voyager, Jafar Panahi ne cesse pas pour autant de réaliser des films qui sont autant de chefs d’œuvre. Après sa caméra d’or à Cannes en 1995 pour le Ballon blanc, vinrent Le Cercle et le Rideau fermé, puis Ceci n’est pas un film présenté à Cannes en 2011 comme un pied de nez aux autorités iraniennes. C’est un nouveau bijou de cinéma qui a été récompensé cette année de l’Ours d’Or à Berlin: Taxi Teheran. 

 

2014

DOC & DOC // JAPONS INTIMES

10 OCTOBRE 2014

CENDRES

Mélanie Pavy & Idrissa Guiro

France, 75’, 2013 avec le soutien de la Collectivité Territoriale de Corse. Une bouleversante traversée entre la France et le Japon, entre les années soixante et aujourd’hui. Les cinéastes ont accompa- gné au plus près le périple d’Akiko, partie déposer les cendres de sa mère Kyoko dans son pays natal, près d’Hiroshima. Dans ses bagages, un autre héritage: le journal intime de sa mère, et les images des films dans lesquels elle apparaît. Le documen- taire retrace avec intensité et délicatesse ce trajet initiatique d’Akiko, écrivant là avec elle un autre journal intime, celui d’une franco-japonaise qui se réapproprie son histoire et celle de sa mère. Pour mieux renaître de ces cendres.

 

Grand prix du festival du film insulaire de Groix, sélectionné aux festivals de Belfort, d'Amsterdam, de Téhéran // Grand prix au festival du film insulaire de Groix, le film a été sélectionné aux festivals de Belfort, d'Amsterdam, de Téhéran.

DANS SES BRAS

Naomi Kawase

Japon, 40', 1992. Ce documentaire est le premier film de la grande cinéaste japonaise Naomi Kawase, réalisé quatre ans avant Su- zaku qui remporta la caméra d’or à Cannes en 1997. Son dernier film, Still the water, était sélectionné en 2014 à Cannes. Entre temps elle aura réalisé une quinzaine de films qui sont autant d’essais poétiques autour de la filia- tion. Dans ses bras relate les efforts de Kawase pour retrouver son père. Le film est un collage tremblant d’images en super-8, de natures mortes, de photographies...

Un journal intime, d’une grâce infi- nie, avec en point d’orgue les retrouvailles téléphoniques et le visage du père. !

La critique de Phillipe Azoury 

DOC & DOC // LES FEMMES SE REBIFFENT

A L'ESPACE DIAMANT D'AJACCIO

17 AVRIL 2015

LE CHALLAT DE TUNIS

Kaouther Ben Hania

Tunis, avant la révolution. En ville une rumeur court, un homme à moto, armé d'un rasoir, balafrerait les fesses des femmes qui ont la malchance de croiser sa route. On l'appelle le Challat, "le balafreur". Fait divers local ? Manipulation politique ? D'un quartier à l'autre, on en plaisante ou on s'en inquiète, on y croit ou pas, car tout le monde en parle...sauf que personne ne l'a jamais vu. Dix ans plus tard, sur fond de post-révolution, les langues se délient. Une jeune réalisatrice décide d'enquêter pour élucider le mystère du Challat de Tunis. Ses armes : humour, dérision, obstination.

NOUS SOMMES VIVANTS!

Pascale Hannoyer

France, 56'. Dans les rues de Rio de Janeiro, Pixote et ses amis s’aiment, se déchirent, dessinent des coeurs et des maisons, mendient, volent, dorment sous la même couverture, chantent, crachent et se jettent dans la mer.

 

LES REPRISES 2015

AU MK2 QUAI DE LOIRE A PARIS PRIX CORSICA.DOC 2015

16 NOVEMBRE 2015

UN ENDROIT POUR TOUT LE MONDE

Angelos Rallis & Hans Ulrich Göbl.

 

Film belge primé par les jurys Corsica.Doc/Via Stella et "Jeune public" 2015 de la compétition "Nouveaux Talents" de la 9ème édition de Corsica.Doc sera présenté à 20h00 au MK2 Quai de Loire à Paris, le 16 novembre prochain. En partenariat avec Documentaire sur grand écran.

 

En présence des réalisateurs: Angelos Rallis & Hans Ulrich Göbl.

REPRISE FESTIVAL 2015 A LA CINÉMATHÈQUE DE CORSE

16-17 OCTOBRE 2015

ESTO ES LO QUE HAY// CHRONIQUE D'UNE POESIE URBAINE

Léa Rinaldi

100 ‘, 2015, France/Cuba, producteur Stéphane Plat, Distribueur JHR, sortie en salle le 2 septembre 2015. Tourné en partie clandestinement, Esto Es Lo Que Hay a suivi, de 2009 à 2015, l’évolution du groupe Los Aldeanos, un groupe de hip-hop havanais à l’influence grandissante sur l’île. La cinéaste les a accompagnés jusque dans leur sortie du territoire, dans le cadre d’une tournée en Serbie et en Colombie. Une des parties passionnantes du film. Mais, à l’heure de la reprise des relations diplomatiques de Cuba avec les Etats-Unis, c’est leur passage à Miami qui en constitue le moment fort. Los Aldeanos se retrouve là face à la haine de la diaspora cubaine de Floride (qui vomit le régime castriste et ceux qui sont restés au pays). Eux qui fondent leur identité sur la contestation du régime cubain n’en reviennent pas. C’est toute la saveur de ce film que de rendre compte d’une situation complexe ici incarnée par des jeunes musiciens engagés dans leur pays, soudain confrontés au monde extérieur. Bienvenue les Cubains dans notre monde mondialisé !

 

En présence de la cinéaste Léa Rinaldi

17 OCTOBRE 2015

THE OTHER SIDE

Roberto Minervini

Avant première

 

Producteur/distributeur : Shellac. Sélection Un certain regard (Cannes 2015). Sortie en salle le 25 novembre 2015

 

Le quatrième film d’un cinéaste italien installé aux Etats-Unis. Après Le Coeur battant, dernier film d’une trilogie texane, Roberto Minervini poursuit un travail ethno-anthropologique sur les communautés marginales qui peuplent les Etats Unis. Un travail teinté de fiction. Cette fois, il filme le quotidien de communautés de marginaux blancs et pauvres. Le film est partagé en deux parties distinctes. La première partie suit un couple, Mark et Lisa, abîmé dans la drogue. La deuxième, un groupe d’activistes partisans du port d’armes… «Minervini tourne énormément et s’efforce d’être le moins invasif possible. Son œil est vraiment celui du photographe, il a un sens admirable du cadre et du moment. The Other side est donc non l’envers du décor mais le passage par un bain révélateur d’une réalité qui à la fois fascine et embarrasse, une mise à nu des plaies et ruines d’un pays conquérant et toujours partiellement vaincu.» (in Libération). 

AU MK2 QUAI DE LA LOIRE A PARIS // REMISE DES 2 PRIX CORSICA.DOC 2014

30 MARS 2015

BANGA PALACE

Jean-Emmanuel Pagni

France, 52’. Prix « jeune public » du court métrage, Corsica.Doc 2014

Mayotte, 101 ème département français depuis 2011, traverse une profonde mutation, doublée d’une crise économique, humanitaire et identitaire, bien loin des préoccupations de la métropole … Le Banga témoigne de cette situation. Cet habitat typique autrefois réservé aux jeunes garçons, au moment du passage à l’âge adulte, est désormais le lieu d’errance où se cristalliseny les espoirs de nombre de jeunes mahorais, mais aussi de comoriens à la recherche d’un avenir. «Banga Palace » pénètre l’univers de cette jeunesse entre aspiration, résignation et détermination …

 

En présence du réalisateur

APRÈS NOUS NE RESTERA QUE LA TERRE BRULÉE

Delphine Fedoroff

 

Prix Corsica.Doc 2014

En avril 1986, l'homme est confronté à l'une des plus grandes catastrophes écologiques : une explosion nucléaire d'une ampleur inégalée. Un village et ses habitants refusent l'intégration dans une zone d'exclusion. Ils persistent à vivre sur leurs terres, à travers leurs rites et leurs histoires. On parle de mort précoce chez les personnes déplacées, de continuité salvatrice chez les "résistants-revenants", les Samossiols. Après 25 ans, quel regard porte cette communauté sur son parcours ? Et qu'en pensent leurs petits enfants ? Quelles sont, actuellement, les raisons de rester ou de partir ? C'est au village de Dytiatky, frontalier de la "zone", avec ces "revenants" et leurs proches que je nous questionne.

 

En présence de la réalisatrice

REPRISE FESTIVAL 2014 A LA CINEMATHEQUE DE CORSE

16-20 FEVRIER 2015

CINEMATHEQUE DE PORTO-VECCHIO

SAGRO G.R.A

Gianfranco Rosi

2014 Au volant de sa mini-fourgonnette, Gianfranco Rosi est parti à la découverte de la GRA (Grande Raccordo Anulare), plus connue sous le nom de Grand Contournement de Rome. Derrière le vacarme continu, un monde invisible...

19 FEVRIER 2014

A LA CINEMATHEQUE DE PORTO-VECCHIO

KING OF THE WIND & ELECTRICS QUEENS

Cédric Dupire & Gaspard Kuentz

La foire de Sonepure en Inde: une fête foraine gigantesque où chacun va se donner en spectacle pour le plaisir des spectateurs d'un jour, pélerins en extase, à la recherche de frissons et de signes de la fortune.

19 FEVRIER 2014

A LA CINEMATHEQUE DE PORTO-VECCHIO

RENEE R. LETTRES RETROUVEES

Lisa Rebouleau

Une femme entame une correspondance avec ses proches sans savoir qu'elle écrit le roman de la dernière année de sa vie.

CONVERSATIONS ANIMEES AVEC NOAM CHOMSKY

Michel Gondry

Conversations avec le linguiste et philosophe Noam Chomsky sur sa vision du monde, de l'homme et de tout ce qui nous entoure.

Une série d'interviews avec le cinéaste Michel Gondry, et animée "à la main" par ce dernier.

BANGA PALACE

Jean-Emmanuel Pagni

Mayotte, île pauvre, sur laquelle vit une jeunesse en attente d'un avenir meilleur. Des jeunes garçons y perpétuent une tradition: le Banga. Ces petites cases qu'ils construisent eux-mêmes marquent leur passage à l'âge adulte, le début de leur émancipation.

20 FÉVRIER 2014

A LA CINÉMATHÈQUE DE PORTO-VECCHIO

LES GENS DU MONDE

Yves Jeuland

Une plongée au coeur du travail des journalistes du service politique du quotidien Le Monde lors de la campagne électorale de 2012. Le portrait d'un métier en pleine mutation dans l'un des titres le splus prestigieux de la presse mondiale qui fête ses soixante-dix ans.